Accéder au contenu principal

Comment prendre soin de votre véhicule par temps froid ?



L’entretien de voiture revêt un accent particulier à l’arrivée de l’hiver et de ses températures glaciales.  Et pour cause, avec la neige et le sel de déneigement, certaines pièces automobiles sont souvent mises à rude épreuve et nécessitent d’être remplacées pour éviter de compromettre la sécurité du conducteur. Il faudra être vigilant et prévoyant pour prendre les dispositions indispensables pour traverser cette période sans incident majeur.

Vérifier vos bougies d’allumage et de préchauffage pour l’entretien de voiture

Il est utile de faire remarquer que les voitures à essence sont munies de bougies d’allumage qui sont renouvelées selon les recommandations du constructeur, mais aussi lorsque les circonstances d’entretien de voiture le demandent. Parce qu’elles produisent l’étincelle indispensable à son démarrage, ces bougies sont essentielles au bon fonctionnement d’un moteur, comme on peut s’en convaincre en se référant à des sites spécialisés comme Autodistribution.fr.
En réalité, tous les 30 000 km, les bougies doivent être examinées sur les véhicules les plus classiques et il est conseillé de les remplacer par la même occasion. Tout  manquement à ces préconisations pourrait entraîner un mauvais démarrage du moteur. À contrario, les véhicules diesel ne sont pas équipés de bougies d’allumage, mais plutôt de préchauffage dont la fonction est d’accroître la température à un degré raisonnablement haut pour enflammer le gazole.
De plus, les bougies de préchauffage qui sont des pièces indispensables à l’entretien de voiture, ont également une durée de vie et doivent être remplacées en cas de dysfonctionnement ou à l’échéance recommandée par le constructeur. Comme pour les bougies d’allumage, il est conseillé de remplacer celles de préchauffage par lot complet, en fonction du nombre de cylindres du moteur.
Par ailleurs, il ne faut pas non plus négliger les bobines d’allumages qui sont des pièces auto dont le rôle est de fournir le courant haute tension nécessaire aux bougies (en savoir plus sur Gataka). Selon leur typologie, certains véhicules disposent de bobines uniques alors que d’autres en gèrent plusieurs à la fois. Une bobine défectueuse peut également déclencher le voyant de gestion moteur, et son remplacement lors de l’entretien de voiture est une opération relativement simple, et peut être réalisé à moindres frais.

Contrôler les niveaux de la voiture

Dès les premiers jours de l’hiver, sinon peu de jours avant, il est primordial de s’assurer du niveau du liquide lave-glace et de vérifier que le liquide de refroidissement a gardé ses propriétés antigel. En fait, le nettoyage du pare-brise est plus fréquent pendant l’hiver que durant les autres saisons avec le vent, la neige et autres péripéties hibernales. Par conséquent, le liquide lave-glace finira plus vite et devra donc être complété régulièrement.
Cependant, pour un parfait entretien de voiture, il faudrait choisir un liquide lave-glace adapté (-20 voire -30 °C), si les températures étaient considérablement négatives ou si la voiture n’est pas utilisée pendant l’hiver. Il est conseillé de nettoyer le réservoir avant tout nouveau remplissage, bien qu’un mélange au vieux liquide ne cause aucun problème de fonctionnement.
En outre, le liquide de refroidissement sert à faire chuter la température du moteur lorsqu’il fonctionne par l’entremise du radiateur. Les températures froides peuvent le geler pendant l’hiver, car même s’ils contiennent tous de l’antigel, certains ne résistent pas sous -15 °C.
Par ailleurs, tous les niveaux, à l’exception de celui de liquide de freins, sont à examiner davantage durant l’hiver comme pendant l’été pour s’assurer d’un bon entretien de voiture. Il faut également les adapter selon les saisons et le climat. L’opération de vérification et de renouvellement est relativement facile, mais à exécuter avec attention. Le rejet dans la nature est formellement prohibé, car il s’agit de produits corrosifs.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment fonctionne une voiture hybride ?

Comment fonctionne une voiture hybride ? Véritable alternative aux véhicules 100% thermiques, les voitures hybrides sont ces dernières années de plus en plus présentes sur le marché automobile français. Avec une gamme et des technologies toujours plus étoffées et performantes, le marché du véhicule hybride bien qu'en forte croissance, possède cependant un taux de pénétration (nombre d'immatriculations) encore très faible (4,83% en 2018) sur le marché français. Soit lorsque 100 voitures sont immatriculées, seulement 5 de ces voitures sont des hybrides. Les modèles électriques sont encore loin d'entrer dans le coeur des français. Bon nombre d'acheteurs sont encore fortement indécis sur les segments du Green et plus particulièrement sur celui de la voiture hybride. Un travail d'information et de réassurance doit être opéré en amont du processus d'achat afin de combler les différentes intérrogations sur l'utilisation de ces véhicules innovants au quotidien. Sav…

Prise d’air capot : 6 avantages et inconvénients

Il existe plusieurs dénominations pour un même système: prise d’air capot, écope d’air, écopes NACA ou admission d’air dynamique. L’ajout d’une prise d’air capot est une modification simple à apporter sur votre voiture qui offre des avantages surprenants. Une fois installée, la prise d’air permet d’améliorer le refroidissement de l’air et sa circulation sous le capot moteur de votre voiture. Comme pour toutes modifications, l’utilisation des prises d’air capot présente des avantages et des inconvénients. Avant d’investir dans une de ces pièces, vous devez vous familiariser avec ces avantages et ces inconvénients.
1- AVANTAGE : MAINTIEN DE LA PUISSANCE DU MOTEURUne prise d’air capot maintien les performances du moteur en apportant de l’air frais avec un meilleur débit sous le capot moteur. En règle générale, les moteurs reçoivent l’entrée d’air par l’avant du véhicule (la calandre) pour refroidir le compartiment moteur. Cependant les entrées d’air d’origine sont souvent insuffisantes …

Ce qu'on risque avec certains abus sur l'autoroute

À l’occasion du chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, penchons-nous sur des comportements peu vertueux et pourtant assez lourdement sanctionnés.
Rouler au milieu sans doubler personne. On en a vu des voitures qui restent bloquées sur la file du milieu. Soyons honnête, ça arrive à tout le monde de doubler des voitures invisibles. Comme le précise le code de la route en de multiples endroits, l’automobiliste est tenu de se sa placer « près du bord droit de la chaussée » (sur autoroute comme sur voie rapide). Auquel cas, l’article R412-9 prévoit une amende de 35 euros. Vaut également pour l’automobiliste qui reste scotché sur la file de gauche.
Refus de priorité sur la bretelle. C’est aux véhicules qui entrent sur l’autoroute de céder le passage à ceux déjà présents. Paradoxalement, la voie d’accélération s’achève par « un cédez le passage ». Forcer le passage peut être puni d’une amende de 135 euros ainsi que d’un retrait de 4 points (article R415-7). Arrêt ou stationnement sur la…