Accéder au contenu principal

La prime à la conversion durcie

La prime à la conversion durcie

Victime de son succès, la prime à la conversion va être rabotée à compter du 1er août. Faisons le point sur ce qui change.
Plus de 250 000 dossiers de prime à la conversion ont été déposés depuis sa création. D’après le ministère de la Transition écologique et solidaire, le rythme des dossiers depuis le début de l’année est de 10 000 par semaine. Un succès qui ne se discute pas pour une aide à l’achat d’un véhicule moins polluant, neuf ou d’occasion, électrique, hybride ou thermique et mis en place alors que Nicolas Hulot était Aux affaires en 2017. À l’origine, il s’agit d’une aide s’élevant de 1 000 à 2 500 euros (voire 5 000) selon le type de véhicule et le niveau d’imposition du foyer.
Sauf qu’à en croire la nouvelle ministre que la Transition écologique et solidaire, qui est aussi la ministre des transports (Elisabeth Borne) la mesure a généré des abus et des effets de seuil. Toujours selon le ministère, le budget alloué au dispositif serait insuffisant (de 300 millions) au regard des 596 millions d’euros prévus par la loi de finances 2019.

Ce qui change avec la prime à la conversion au 1er août 2019

Le décret modifiant le dispositif a déjà été publié au Journal Officiel et sera effectif à compter du 1er août. Les nouvelles règles prévoient ainsi d’exclure les véhicules en vignette Cirt’Air 2 immatriculés avant le 1er septembre 2019, excluant de facto les motorisations diesel même les modèles les plus récents. Petite exception pour les modèles Flex-Fuel (superéthanol E85) qui bénéficient d’un abattement de 40% sur les émissions de CO2. Les véhicules d’un montant supérieur à 60 000 euros sont exclus (même électriques). Enfin, le plafond des émissions de CO2 est abaissé de 122 à 117 grammes du kilomètres.
S’il est toujours possible de bénéficier d’une prime allant jusqu’à 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride, le montant de l’aide sera désormais calculé à partir du revenu fiscal de référence par part permettant un ajustement (à la baisse) des niveaux de primes hormis, là-aussi, pour les véhicules électriques et hybrides.


De fait, de nombreux véhicules éligibles ne le seront plus à compter du 1er août à commencer par tous les diesel Crit’Air 2. Ne vous reste plus quelques jours pour trouver votre bonne affaire. Après quoi, ce sera plus compliqué !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment fonctionne une voiture hybride ?

Comment fonctionne une voiture hybride ? Véritable alternative aux véhicules 100% thermiques, les voitures hybrides sont ces dernières années de plus en plus présentes sur le marché automobile français. Avec une gamme et des technologies toujours plus étoffées et performantes, le marché du véhicule hybride bien qu'en forte croissance, possède cependant un taux de pénétration (nombre d'immatriculations) encore très faible (4,83% en 2018) sur le marché français. Soit lorsque 100 voitures sont immatriculées, seulement 5 de ces voitures sont des hybrides. Les modèles électriques sont encore loin d'entrer dans le coeur des français. Bon nombre d'acheteurs sont encore fortement indécis sur les segments du Green et plus particulièrement sur celui de la voiture hybride. Un travail d'information et de réassurance doit être opéré en amont du processus d'achat afin de combler les différentes intérrogations sur l'utilisation de ces véhicules innovants au quotidien. Sav…

Prise d’air capot : 6 avantages et inconvénients

Il existe plusieurs dénominations pour un même système: prise d’air capot, écope d’air, écopes NACA ou admission d’air dynamique. L’ajout d’une prise d’air capot est une modification simple à apporter sur votre voiture qui offre des avantages surprenants. Une fois installée, la prise d’air permet d’améliorer le refroidissement de l’air et sa circulation sous le capot moteur de votre voiture. Comme pour toutes modifications, l’utilisation des prises d’air capot présente des avantages et des inconvénients. Avant d’investir dans une de ces pièces, vous devez vous familiariser avec ces avantages et ces inconvénients.
1- AVANTAGE : MAINTIEN DE LA PUISSANCE DU MOTEURUne prise d’air capot maintien les performances du moteur en apportant de l’air frais avec un meilleur débit sous le capot moteur. En règle générale, les moteurs reçoivent l’entrée d’air par l’avant du véhicule (la calandre) pour refroidir le compartiment moteur. Cependant les entrées d’air d’origine sont souvent insuffisantes …

Ce qu'on risque avec certains abus sur l'autoroute

À l’occasion du chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, penchons-nous sur des comportements peu vertueux et pourtant assez lourdement sanctionnés.
Rouler au milieu sans doubler personne. On en a vu des voitures qui restent bloquées sur la file du milieu. Soyons honnête, ça arrive à tout le monde de doubler des voitures invisibles. Comme le précise le code de la route en de multiples endroits, l’automobiliste est tenu de se sa placer « près du bord droit de la chaussée » (sur autoroute comme sur voie rapide). Auquel cas, l’article R412-9 prévoit une amende de 35 euros. Vaut également pour l’automobiliste qui reste scotché sur la file de gauche.
Refus de priorité sur la bretelle. C’est aux véhicules qui entrent sur l’autoroute de céder le passage à ceux déjà présents. Paradoxalement, la voie d’accélération s’achève par « un cédez le passage ». Forcer le passage peut être puni d’une amende de 135 euros ainsi que d’un retrait de 4 points (article R415-7). Arrêt ou stationnement sur la…