Accéder au contenu principal

Pourquoi mettre des pneus hiver ?



De nombreux automobilistes négligent encore la nécessité d’équiper leur véhicule de pneus hiver. Ainsi, chaque année, à l’arrivée de l’hiver, il n’est pas rare de voir des automobiles bloquées sur la route parce qu’elles ne sont pas équipées des pneus adaptés pour la saison. Pourquoi ces pneumatiques sont-ils nécessaires pour rouler en toute sécurité dans les conditions hivernales ? À quel moment faut-il les monter ? Faut-il préférer les pneus toutes saisons ? Réponses dans la suite.

Pourquoi faut-il changer ses pneus en hiver ?

Appelé pneu hiver, neige ou alpin, il s’agit d’un pneumatique disposant de caractéristiques spécifiques :
  • il est doté d’une gomme qui ne gèle pas et qui demeure molle et flexible, même en dessous de 7° C. Ainsi, il ne durcit pas lorsqu’il est en contact avec le sol froid et y adhère bien, tout le contraire des pneus été ;
  • il comprend de nombreuses micro-lamelles, de fines entailles qui ont un effet ventouse sur les surfaces glissantes comme le verglas et lui permettent de mieux accrocher sur le sol enneigé. Alors, lors du freinage, en symbiose avec le roulement, les roues et les jantes, il réalise une traction efficace. L’adhérence et la tenue de route des pneus hiver sont donc optimisées et la distance de freinage est réduite. Le risque d’aquaplanage est aussi minimisé ;
  • il est également équipé de rainures plus larges et profondes lui servant à évacuer plus d’eau, de boue et de neige.

Quand faut-il installer ses pneus hiver ?

Les pneus certifiés hiver sont plus résistants que les pneumatiques pour l’été. Ils permettent de conduire en toute sécurité en conditions hivernales. Il existe aussi des pneus toutes saisons qui rassemblent les propriétés des deux premiers (plus d’informations sur Gataka). Mais lorsqu’on opte pour un changement de pneu pour l’hiver, il est conseillé de monter le pneumatique, dès le passage à l’heure d’hiver pour éviter le durcissement de la gomme et les éventuels accidents.
Il apparaît clairement que ce geste est nécessaire, voire indispensable pour assurer la sécurité de soi-même et des autres, sur la route. Cela dit, il faut noter que ce type de pneus n’est pas obligatoire partout. En revanche, en dessous de 7° C, tout automobiliste est concerné.
Le verglas ou la neige peut rendre le sol très dangereux. Les pneus hiver permettant d’optimiser le freinage grâce à une traction efficace effectuée avec le roulement, les roues et les jantes. Ils offrent donc une tenue de route et une réduction de la distance de freinage. Ainsi, ils sont nécessaires quelle que soit la région, aussi bien en montagne que dans des zones plus clémentes, même en cas de neige passagère.

Faut-il préférer les pneus toutes saisons ?

Depuis quelques années, des pneus particuliers circulent sur le marché. Il s’agit des pneus toutes saisons. Ces pneumatiques mixtes peuvent être un bon compromis. Mais permettent-ils de rouler en toute sécurité en conditions hivernales ? En effet, ils sont certes efficaces, mais moins efficaces en hiver qu’un pneu pour l’hiver et il en est de même pour l’été.
Ainsi, il est préférable d’opter pour un pneumatique adapté à l’hiver. Ce dernier est reconnaissable à sa sculpture particulière, à sa gomme flexible, mais aussi par la présence d’un petit logo représentant une petite montagne à trois pics avec un flocon de neige ainsi qu’un marquage M+S (Mud and Snow).
Il est conseillé de changer ses quatre pneus standards pour des pneus hiver afin de résister au verglas, avoir un freinage efficace grâce à une bonne traction effectuée avec le roulement, les roues et les jantes, ainsi qu’une bonne tenue de route et une distance de freinage réduite. Les avantages du pneu hiver ne sont plus à démontrer.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment fonctionne une voiture hybride ?

Comment fonctionne une voiture hybride ? Véritable alternative aux véhicules 100% thermiques, les voitures hybrides sont ces dernières années de plus en plus présentes sur le marché automobile français. Avec une gamme et des technologies toujours plus étoffées et performantes, le marché du véhicule hybride bien qu'en forte croissance, possède cependant un taux de pénétration (nombre d'immatriculations) encore très faible (4,83% en 2018) sur le marché français. Soit lorsque 100 voitures sont immatriculées, seulement 5 de ces voitures sont des hybrides. Les modèles électriques sont encore loin d'entrer dans le coeur des français. Bon nombre d'acheteurs sont encore fortement indécis sur les segments du Green et plus particulièrement sur celui de la voiture hybride. Un travail d'information et de réassurance doit être opéré en amont du processus d'achat afin de combler les différentes intérrogations sur l'utilisation de ces véhicules innovants au quotidien. Sav…

Prise d’air capot : 6 avantages et inconvénients

Il existe plusieurs dénominations pour un même système: prise d’air capot, écope d’air, écopes NACA ou admission d’air dynamique. L’ajout d’une prise d’air capot est une modification simple à apporter sur votre voiture qui offre des avantages surprenants. Une fois installée, la prise d’air permet d’améliorer le refroidissement de l’air et sa circulation sous le capot moteur de votre voiture. Comme pour toutes modifications, l’utilisation des prises d’air capot présente des avantages et des inconvénients. Avant d’investir dans une de ces pièces, vous devez vous familiariser avec ces avantages et ces inconvénients.
1- AVANTAGE : MAINTIEN DE LA PUISSANCE DU MOTEURUne prise d’air capot maintien les performances du moteur en apportant de l’air frais avec un meilleur débit sous le capot moteur. En règle générale, les moteurs reçoivent l’entrée d’air par l’avant du véhicule (la calandre) pour refroidir le compartiment moteur. Cependant les entrées d’air d’origine sont souvent insuffisantes …

Ce qu'on risque avec certains abus sur l'autoroute

À l’occasion du chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, penchons-nous sur des comportements peu vertueux et pourtant assez lourdement sanctionnés.
Rouler au milieu sans doubler personne. On en a vu des voitures qui restent bloquées sur la file du milieu. Soyons honnête, ça arrive à tout le monde de doubler des voitures invisibles. Comme le précise le code de la route en de multiples endroits, l’automobiliste est tenu de se sa placer « près du bord droit de la chaussée » (sur autoroute comme sur voie rapide). Auquel cas, l’article R412-9 prévoit une amende de 35 euros. Vaut également pour l’automobiliste qui reste scotché sur la file de gauche.
Refus de priorité sur la bretelle. C’est aux véhicules qui entrent sur l’autoroute de céder le passage à ceux déjà présents. Paradoxalement, la voie d’accélération s’achève par « un cédez le passage ». Forcer le passage peut être puni d’une amende de 135 euros ainsi que d’un retrait de 4 points (article R415-7). Arrêt ou stationnement sur la…