Accéder au contenu principal

Quel carburant pour votre prochaine voiture ?

Quel carburant pour votre prochaine voiture ?

Qu’il semble difficile de nos jours de choisir à quoi roulera son prochain véhicule. Voici notre guide pour vous aider à y voir plus clair et mieux acheter (ou louer).
Trois types de motorisations sont aujourd’hui disponibles sur le marché de l’automobile d’occasion. Qu’il s’agisse de l’essence, du diesel ou de l’électrique, il y a des avantages et des inconvénients. Aussi, nous avons dressé le portrait du client ou de la cliente type pour chaque option. Vous pouvez également cliquer sur chaque image pour accéder à une article dédié.
Je roule en essence : J’habite en zone urbaine et j’effectue relativement peu de kilomètres par an (entre 10 et 20 000 km). Si j’utilise ma voiture pour de longs trajets à l’occasion mais j’ai plutôt tendance à opter pour le train ou l’avion lorsque je pars en vacances. Cela ne veut pas dire que je n’aime pas conduire. La motorisation essence a des avantages pour moi. Par exemple, j’apprécie la sportivité et la sonorité de la mécanique dès que je monte un peu dans les tours et suis attaché à émettre moins de particules fines.
Je préfère le diesel : La voiture est en quelque sorte un prolongement de mon foyer. En tant que commercial, indépendant ou simplement parce que j’habite loin de mon lieu de travail, mes trajets pendulaires (domicile-travail-domicile) représentent plus de 50 kilomètres au quotidien. J’ajoute tout le reste : Courses, balades, vacances, vie sociale… Au total, je réalise plus de 25 000 kilomètres par an. Il m’arrive aussi de tracter une remorque (une caravane ou un van). Je choisis une voiture diesel qui offre davantage de couple et qui me permet de faire plus de 700 kilomètres (voire plus) avant de faire le plein.
Je me convertis à l’électrique : La fibre écolo et les prix des carburants fossiles ont joué, c’est certain, mais ce n’est pas tout. Résidant en centre-ville, je constate que je réalise des trajets courts et pas forcément de manière quotidienne (moins de 10 000 km par an). Autour de chez moi, il est facile d’accéder à des bornes de recharge, j’ai d’ailleurs la possibilité d’en avoir une dans le parking de l’immeuble (ou le garage de la maison). Il est temps d'acheter une voiture électrique.

Des alternatives ?

Si l’essence et le diesel représentent 93,68% des ventes automobiles en 2018, d’autres motorisations existent et pas seulement l’électrique. Les motorisations hybrides semblent plus concrètes (prix et gamme) aujourd’hui. Selon les modèles, le bloc électrique offre une aide ou un relais au moteur thermique. L’ensemble permet de moins consommer de carburant. Non seulement par l’assistance électrique mais aussi en suggérant la pratique de l’écoconduite. Pour autant, l’offre hybride se destine aujourd’hui à une clientèle urbaine roulant relativement peu ou bénéficiant d’un pouvoir d’achat confortable.
Le GPL n’a plus le vent en poupe. Auprès du grand public comme des constructeurs. S’il y a bien quelques modèles Opel et Fiat, le seul à y croire vraiment est Dacia en proposant une version GPL pour chaque modèle de sa gamme. Une technologie fiable, moins polluante, économique et supportée en France par un réseau 1 700 pompes. Mais voilà, l’offre manque depuis l’arrêt des aides en 2010.
Et l’E85 ? On entend de plus en plus parler de la carburation E85. Rouler à l’éthanol (origine végétale par la fermentation de la betterave ou de la canne à sucre) est économique (en dépit d’une consommation accrue) et pollue autant qu’un modèle essence. La reprogrammation flexfuel (avec un kit homologué ou via constructeurs) permet de fonctionner aussi à l’essence. L’offre reste limitée tout comme le nombre de pompes. Rien ne permet aujourd’hui de dire que le prix de l’E85 restera le même dans les années à venir.
Reste l’hydrogène. Une énergie qui joue pour le moment le rôle de vitrine technologique pour Toyota et sa Mirai. Les problématiques de distribution de ce carburant ne rejetant que de l’eau restent importantes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Auto-écoles en ligne : comment fonctionnent-elles ?

Vous avez surement déjà entendu parler de ces auto-écoles en ligne, réputées pour être plus modernes, et plus aptes à répondre à vos besoins entant que futur conducteur. On vous a peut-être également déjà dit que grâce à ces dernières, vous pourrez apprendre le code et vous former pour passer votre permis de conduire à moindre coût…  Vous êtes donc curieux de savoir si tout cela est vrai ? Vous souhaitez en savoir plus sur ces nouvelles concurrentes des auto-écoles traditionnelles ? Si tel est le cas, vous tombez bien… Une auto-école en ligne, quèsaco ? En fait, comme les auto-école traditionnelle, le but des auto-écoles en ligne est de proposer aux élevés un enseignement théorique. Seule différence : avec ces dernière, l’enseignement en question se fera par l’intermédiaire d’une plateforme en ligne. Ainsi, vous l’aurez compris, pour ceux ayant opté pour une auto-ecole en ligne, plus besoin d’aller en salle de cours. Eh oui, pour apprendre le code ou se former en vue d’obtenir le permi…

Ce qu'on risque avec certains abus sur l'autoroute

À l’occasion du chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, penchons-nous sur des comportements peu vertueux et pourtant assez lourdement sanctionnés.
Rouler au milieu sans doubler personne. On en a vu des voitures qui restent bloquées sur la file du milieu. Soyons honnête, ça arrive à tout le monde de doubler des voitures invisibles. Comme le précise le code de la route en de multiples endroits, l’automobiliste est tenu de se sa placer « près du bord droit de la chaussée » (sur autoroute comme sur voie rapide). Auquel cas, l’article R412-9 prévoit une amende de 35 euros. Vaut également pour l’automobiliste qui reste scotché sur la file de gauche.
Refus de priorité sur la bretelle. C’est aux véhicules qui entrent sur l’autoroute de céder le passage à ceux déjà présents. Paradoxalement, la voie d’accélération s’achève par « un cédez le passage ». Forcer le passage peut être puni d’une amende de 135 euros ainsi que d’un retrait de 4 points (article R415-7). Arrêt ou stationnement sur la…

Vacances, comment gagner du temps et de l’argent sur autoroute ?

Certains diront que le temps, c’est de l’argent. Il faut bien se l’avouer, en réalité qui aime perdre du temps et de l’argent ? Personne, et pourtant nous nous approchons des grands départs en vacances d’été. Le temps de parcours peut s’avérer très long. Alors cette semaine, je vous donne quelques conseils sympathiques pour grappiller du temps sur vos longs trajets en toute sérénité. Éviter les heures de pointe Anticiper votre voyage et optimiser l’heure à laquelle vous souhaitez partir. Le meilleur des conseils serait de prévoir de partir la nuit. Plus calme pour tous, la petite famille pourra dormir tranquillement pendant que le conducteur se retrouvera seul au volant à écouter sa playlist préférée. Avec cette astuce, l’application Waze permet d’anticiper votre départ et le temps de bouchon éventuel.

Gagnez du temps avec le badge télépéage !
Gagner du temps dans les péages Si je vous dis que vous allez à coup sûr gagner entre 20% et 50% de temps sur les passages aux péages ? La soluti…