Accéder au contenu principal

Comment monter un attelage ?



Pour faire monter leur attelage-remorque, de nombreux conducteurs se tournent vers des garages. Ceci leur garantit une sécurité optimale et une fiabilité de leur équipement. Il demeure toutefois qu’il n’est pas forcément besoin d’être un professionnel pour monter un attelage-remorque surtout s’il est livré en kit comme ceux disponible sur le site France attelage. Il ne suffit que de suivre attentivement les instructions après avoir choisi le modèle d’attelage qui convient le mieux à vos besoins.  Voici quoi faire pour le montage :

La vérification des prérequis

Avant de procéder à l’installation proprement dite de votre attelage-remorque, il vous faut vérifier que tout est en place dans votre kit d’attelage. Il est indispensable que s’y trouvent des pièces comme la rotule, la ferrure et la barre transversale ainsi que la boulonnerie, la rotule et la notice de montage. Le faisceau d’attelage lui aussi doit être au complet ; c’est lui qui assurera la liaison électrique entre votre véhicule et la remorque. De lui dépendent donc le fonctionnement des feux de la remorque et partant votre sécurité et celle des usagers de la route. Il est donc important de vérifier qu’il a été livré avec sa notice de montage. Pour des questions de sécurité, il est également recommandé que vous vous rassuriez que les vis serrent bien et que les boulons sont de qualité. Comme matériel, vous aurez besoin d’un cric ou de chandelles, d’un jeu de clés plates, d’un jeu de clés à pipes et d’un jeu de tournevis.

Le montage proprement dit

Pour procéder au montage de votre attelage-remorque, il vous faut en premier faire certains démontages. Prenez tout d’abord le soin de retirer le pare-chocs, le pare-boue ainsi que les caches plastiques, démontez les blocs de feux et dévissez les écrous (attention ! Ce démontage est à faire délicatement). Posez ensuite sur les emplacements de fixation découverts par les précédents démontages la ferrure centrale et les pattes de fixation latérale. (Pensez à débrancher les différentes prises d’alimentation si vous possédez un véhicule ancien et à retirer les habillages sur le côté du coffre si vous possédez un véhicule multiplexé ; c’est là que vous installerez un relais.) Ce n’est qu’alors que vous pourrez procéder à la connexion de la prise de l’attelage et au branchement de la masse. Pour cette étape, faites passer le faisceau d’attelage par l’ouverture située à côté de la boule d’attelage et connectez les fils sur la prise comme indiqué sur la notice de l’attelage. Vissez ensuite la prise sur son support et appliquez-y une graisse silicone (ceci protègera la prise de l’oxydation). Cherchez enfin parmi les câbles du faisceau la masse encore appelée pôle négatif (vous saurez la repérer à l’aide de l’écrou dont elle est équipée) et reliez-la au châssis métallique du véhicule. Vérifiez que tous les feux de la remorque fonctionnent bien et remontez les blocs feux, les habillages plastiques et le pare-chocs. L’automobile vous fascine et vous aimeriez en savoir plus sur son fonctionnement ? Veuillez consulter gataka.fr, un site qui se consacre spécifiquement à plusieurs sujets parmi lesquels l’automobile.

Bon à savoir

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un véhicule multiplexé, préférez l’utilisation d’un relais universel à microprocesseur. Vous aurez ainsi l’avantage d’un équipement qui s’adapte à tous les types de voiture et n’aurez pas besoin de faire reprogrammer votre véhicule après l’installation de l’attelage-remorque. Afin d’éviter toute sorte d’interférence et de dysfonctionnement, il est recommandé que les propriétaires de véhicules équipés d’un ordinateur de bord optent pour la pose de faisceaux spécifiques et fassent réinitialiser leur système électronique après l’installation. Respectez scrupuleusement les consignes du constructeur lors de l’installation de votre attelage-remorque au risque de ne pouvoir bénéficier de la garantie de votre automobile. Enfin, pour votre sécurité, à chaque fois que vous aurez fait 50 km de trajet, rassurez-vous que les vis de l’attelage demeurent bien serrées.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment fonctionne une voiture hybride ?

Comment fonctionne une voiture hybride ? Véritable alternative aux véhicules 100% thermiques, les voitures hybrides sont ces dernières années de plus en plus présentes sur le marché automobile français. Avec une gamme et des technologies toujours plus étoffées et performantes, le marché du véhicule hybride bien qu'en forte croissance, possède cependant un taux de pénétration (nombre d'immatriculations) encore très faible (4,83% en 2018) sur le marché français. Soit lorsque 100 voitures sont immatriculées, seulement 5 de ces voitures sont des hybrides. Les modèles électriques sont encore loin d'entrer dans le coeur des français. Bon nombre d'acheteurs sont encore fortement indécis sur les segments du Green et plus particulièrement sur celui de la voiture hybride. Un travail d'information et de réassurance doit être opéré en amont du processus d'achat afin de combler les différentes intérrogations sur l'utilisation de ces véhicules innovants au quotidien. Sav…

Prise d’air capot : 6 avantages et inconvénients

Il existe plusieurs dénominations pour un même système: prise d’air capot, écope d’air, écopes NACA ou admission d’air dynamique. L’ajout d’une prise d’air capot est une modification simple à apporter sur votre voiture qui offre des avantages surprenants. Une fois installée, la prise d’air permet d’améliorer le refroidissement de l’air et sa circulation sous le capot moteur de votre voiture. Comme pour toutes modifications, l’utilisation des prises d’air capot présente des avantages et des inconvénients. Avant d’investir dans une de ces pièces, vous devez vous familiariser avec ces avantages et ces inconvénients.
1- AVANTAGE : MAINTIEN DE LA PUISSANCE DU MOTEURUne prise d’air capot maintien les performances du moteur en apportant de l’air frais avec un meilleur débit sous le capot moteur. En règle générale, les moteurs reçoivent l’entrée d’air par l’avant du véhicule (la calandre) pour refroidir le compartiment moteur. Cependant les entrées d’air d’origine sont souvent insuffisantes …

Ce qu'on risque avec certains abus sur l'autoroute

À l’occasion du chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, penchons-nous sur des comportements peu vertueux et pourtant assez lourdement sanctionnés.
Rouler au milieu sans doubler personne. On en a vu des voitures qui restent bloquées sur la file du milieu. Soyons honnête, ça arrive à tout le monde de doubler des voitures invisibles. Comme le précise le code de la route en de multiples endroits, l’automobiliste est tenu de se sa placer « près du bord droit de la chaussée » (sur autoroute comme sur voie rapide). Auquel cas, l’article R412-9 prévoit une amende de 35 euros. Vaut également pour l’automobiliste qui reste scotché sur la file de gauche.
Refus de priorité sur la bretelle. C’est aux véhicules qui entrent sur l’autoroute de céder le passage à ceux déjà présents. Paradoxalement, la voie d’accélération s’achève par « un cédez le passage ». Forcer le passage peut être puni d’une amende de 135 euros ainsi que d’un retrait de 4 points (article R415-7). Arrêt ou stationnement sur la…