Accéder au contenu principal

Un big bang dans la voiture autonome ?




C'est un titre putaclic, je l'avoue. Mais, je n'ai pas pu m'en empêcher quand j'ai appris que le CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) s'était associé à Zenuity, la coentreprise entre Volvo Cars et Veoneer (ex-Autoliv), pour accélérer le développement des technologies liées aux voitures autonomes. Cet organisme, qui a installé le fameux collisionneur de hadrons à la frontière franco-suisse, va apporter son expertise pour aider les véhicules à prendre des décisions, tout en réduisant leur consommation d’énergie et leur coût.


Le CERN a en fait développé des algorithmes très puissants. Ce qui a été développé pour l'étude des particules pourrait donc être appliqué à bord des voitures. De la sorte, le cerveau électronique pourrait prendre des décisions en quelques micro-secondes. Zenuity estime que l’un des principaux défis pour les véhicules autonomes est de disposer de suffisamment de puissances de calcul pour interpréter correctement la quantité astronomique de données générées par les capteurs (caméra, lidar et radar) des véhicules.

De plus, la coopération avec le CERN concerne l’apprentissage profond (machine learning). Le patron de Zenuity se félicite de ce partenariat qui dépasse largement la sphère automobile. Les compétences sont à chercher aussi dans d'autres industries.

La mission du CERN est de mettre à disposition un complexe unique d'accélérateurs de particules permettant de mener des recherches à la pointe de la connaissance humaine; et de mener des recherches de calibre mondial en physique fondamentale. Son objectif est de rassembler des personnes du monde entier dans le but de repousser les limites de la science et de la technologie. Il n'est donc pas étonnant de voir cet organisme s'intéresser à la voiture autonome.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment fonctionne une voiture hybride ?

Comment fonctionne une voiture hybride ? Véritable alternative aux véhicules 100% thermiques, les voitures hybrides sont ces dernières années de plus en plus présentes sur le marché automobile français. Avec une gamme et des technologies toujours plus étoffées et performantes, le marché du véhicule hybride bien qu'en forte croissance, possède cependant un taux de pénétration (nombre d'immatriculations) encore très faible (4,83% en 2018) sur le marché français. Soit lorsque 100 voitures sont immatriculées, seulement 5 de ces voitures sont des hybrides. Les modèles électriques sont encore loin d'entrer dans le coeur des français. Bon nombre d'acheteurs sont encore fortement indécis sur les segments du Green et plus particulièrement sur celui de la voiture hybride. Un travail d'information et de réassurance doit être opéré en amont du processus d'achat afin de combler les différentes intérrogations sur l'utilisation de ces véhicules innovants au quotidien. Sav…

Prise d’air capot : 6 avantages et inconvénients

Il existe plusieurs dénominations pour un même système: prise d’air capot, écope d’air, écopes NACA ou admission d’air dynamique. L’ajout d’une prise d’air capot est une modification simple à apporter sur votre voiture qui offre des avantages surprenants. Une fois installée, la prise d’air permet d’améliorer le refroidissement de l’air et sa circulation sous le capot moteur de votre voiture. Comme pour toutes modifications, l’utilisation des prises d’air capot présente des avantages et des inconvénients. Avant d’investir dans une de ces pièces, vous devez vous familiariser avec ces avantages et ces inconvénients.
1- AVANTAGE : MAINTIEN DE LA PUISSANCE DU MOTEURUne prise d’air capot maintien les performances du moteur en apportant de l’air frais avec un meilleur débit sous le capot moteur. En règle générale, les moteurs reçoivent l’entrée d’air par l’avant du véhicule (la calandre) pour refroidir le compartiment moteur. Cependant les entrées d’air d’origine sont souvent insuffisantes …

Ce qu'on risque avec certains abus sur l'autoroute

À l’occasion du chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, penchons-nous sur des comportements peu vertueux et pourtant assez lourdement sanctionnés.
Rouler au milieu sans doubler personne. On en a vu des voitures qui restent bloquées sur la file du milieu. Soyons honnête, ça arrive à tout le monde de doubler des voitures invisibles. Comme le précise le code de la route en de multiples endroits, l’automobiliste est tenu de se sa placer « près du bord droit de la chaussée » (sur autoroute comme sur voie rapide). Auquel cas, l’article R412-9 prévoit une amende de 35 euros. Vaut également pour l’automobiliste qui reste scotché sur la file de gauche.
Refus de priorité sur la bretelle. C’est aux véhicules qui entrent sur l’autoroute de céder le passage à ceux déjà présents. Paradoxalement, la voie d’accélération s’achève par « un cédez le passage ». Forcer le passage peut être puni d’une amende de 135 euros ainsi que d’un retrait de 4 points (article R415-7). Arrêt ou stationnement sur la…